Charaben, Dans mon bento

Bento Chat Malicieux (Bento #4)

Miaou !

Mon Chéri se moque toujours de moi car parfois, comme ça, ça me prend, je miaule. Un « Miaou » court, un « Miaou » long, un « Miaou » pour attirer l’attention… ^^ Parfois je me demande si je n’étais pas un chat câlin dans une vie précédente. Toujours à réclamer de l’affection, à m’étirer (bon pour le coup je suis souple comme un balai !), à bailler, pouvoir dormir toute la journée… Ou bien un lézard, « lézardant » au soleil. Qui sait.

On continue aujourd’hui avec la série des « bento oubliés ». Comment ça, j’ai peur de me lancer et d’en faire des nouveaux ? 🙂

 

SONY DSC

 

Parti d’une improvisation, je le trouve drôlement mignon, celui-là. Un petit air malicieux, vous ne trouvez pas ? Une idée toute simple qui, au final, fait quand même son petit effet kawaii !

Et même que si on retourne le sourire, ça fait un chat grincheux ! Grr… pas content !  Je me souviens encore, j’ai tellement ri lorsque j’assemblait le visage et que la bouche s’est placée comme ça sans faire exprès.

SONY DSC

Dans mon bento :

  • De la salade de chou fleur (on le voit pas là, mais y’avait échalotes et vinaigrette, comme j’aime, comme ma maman fait :))
  • Du riz à la sauce tomate
  • Des coeurs de fromage
  • Un sandwich au tarama, visage en fromage, tarama et nori
  • Des saucisses
  • Du concombre
  • Une petite boule de riz, nori et fromage pour former la patte du petit chat
  • Des cookies maison banane avoine ! 🙂

 

SONY DSC

Non classé

Bento Gudetama (Bento #3)

Ce soir, je vous présente un bento que j’avais trouvé tellement laid que je pensais ne jamais le poster.

Eh oui, reprendre la confection de Food Art après plus d’un an d’arrêt, ce n’est pas évident ! On s’attend à retrouver un minimum de niveau, mais la nourriture c’est comme toutes les activités, quand on ne pratique pas, on perd notre dextérité… Bref ! Je pense qu’il faudra juste que je me fasse à l’idée de retomber un peu plus bas, mais je me dis qu’en pratiquant et pratiquant ça reviendra ! 🙂 Il faut juste que j’accepte de m’y remettre et que je m’autorise à ne pas faire d’oeuvres d’art à chaque fois (punaise, quand je compare avec mon bento Vulpix par exemple, c’est dur … ^^’).

Et en même temps, hier en retrouvant ma carte SD, je suis tombée sur celui-ci, que j’ai fait à Sofia, il y a de cela 1 ou 2 mois. Et finalement, bah je ne sais pas, lui qui m’avait semblé être un échec cuisant, si laid, siiiiiii laid, eh bien, je lui ai trouvé un petit charme ! ^^’ Hihi, peut être (sûrement) qu’il est si laid que ça le rend marrant. Et puis il faut dire que s’il y a bien un personnage qui s’y prête, c’est Gudetama 😀

Gudetama, il ne m’a pas fait trop d’effet au départ (contrairement à ma copine Pris qui en est tombée amoureuse au premier regard, n’est-ce pas ma Prisci :D). Mais je dois dire que petit à petit, j’ai commencé à le trouver mignon ! Bah, c’est sûrement l’identification au personnage. Un jaune d’oeuf qui adore dormir, et qui se passionne pour sa couette ? 😀 J’étais obligée de finir par l’aimer !

 

Dans mon bento :

  • Riz blanc
  • Gudetama : oeuf au plat et nori
  • Haricots verts
  • Saucisses découpées en fleurs
  • Fleur de fromage

Être bien

Ces jolis moments – 1

Régulièrement, ou du moins je l’aimerais, j’essaie de faire des petites choses qui me font plaisir. Des choses qui me réchauffent le coeur, des choses qui réchauffent le coeur de certains. Petites recettes, petits dessins, petits projets… Et comme je suis un peu bizarre (le syndrome de la blogueuse, sûrement), j’ai cette étrange impression de ne pas les avoir « faites » si je ne les documente pas quelque part. Curieux, non ?

Sans mise en scène, sans belle photo, sans temps, sans retouches, sans article, sans publication… c’est comme si la valeur de ces moments s’étouffait. Et j’oublie que ma vie, finalement, en est remplie. Surtout lorsque je les autorise à enchanter mon quotidien.

Toujours dans cette thématique de prendre du temps pour moi, de prendre soin de mon corps, de mon esprit, de ma petite vie, j’ai eu l’idée de (me re)trouver (dans) un juste milieu et de poster, une fois de temps en temps, une petite collection de ces « lumières » de la semaine. Ces petits instants, rien de grand, rien qui ne mérite forcément un article à soi même, des photos avec mon vieil iPhone à l’objectif tout sali et encombré, sans mise en scène, sans principes de photo culinaire, surexposées, sous exposées, sans fond, sans composition… mais avec de l’amour, avec de la joie, avec des sourires et du plaisir, avec de la couleur, et de la tendresse.

 

 

On est aujourd’hui dimanche, et cette semaine, il y a eu plusieurs choses à fêter. Aujourd’hui, je fête un mois depuis mon premier réveil ici, à Dundee, dans les bras de mon chéri. J’ai aussi enfin pris ma recherche d’emploi en main, et ai travaillé sur au moins une candidature par jour.

Je suis allée dans ce petit magasin de fruits et légumes qui me faisait de l’oeil depuis un moment. Un magasin tout petit, tout joli, qui propose un « panier soupe » hebdomadaire. Les ingrédients sont tous réunis dans un petit sac en papier, et la recette agrafée dessus. Cette semaine ? Un délicieux velouté d’onions et ail, potiron, carotte, délicatement parfumé par un bouillon végétal naturel et réchauffé par un morceau de gingembre. Un vrai régal, tellement de douceur ! Chéri a adoré, et je pense que c’est un bon début pour incorporer les soupes homemade de façon régulières à la maison.

Cette semaine, c’était également la semaine de la Saint Valentin ! Un doux moment passé à deux, à l’appart. Mon Chéri qui me prépare des pancakes chocolatées à base de patates douces (qu’il a fait l’effort d’acheter en vrac). Cacao pur, sirop d’érable, oeufs de poules élevées en plein air… Non seulement ces pancakes étaient délicieuses, mais de l’imaginer concevoir et préparer une recette adaptée à ma personnalité et envies du moment… Je me sens tellement chanceuse, touchée, et ne peux m’empêcher d’en être émue. Goûteuses, moelleuses à souhait, nous en avons eu pour quelques jours. A déguster devant un épisode de série avec de la chantilly et des morceaux de bananes en tranches, ou bien bouchée par bouchée volées sur le comptoir de la cuisine, tout au long de la journée (bien entendu, chiper toutes les parties avec le chocolat blanc fondu, et ne laisser que les morceaux sans).

Cette semaine, j’ai aussi dessiné. Un peu. Oh, ce n’est pas grand chose, trois fois rien, juste quelques légumes et fruits de saison sur mon Bullet Journal, qui me rappellent de profiter des cadeaux de la nature et me permettent d’orienter mes recettes du mois. Un peu de musique de fond (musique d’ambiance française, vive l’accordéon, hihi), un Chéri qui joue sur son ordi à côté, et tous mes feutres à disposition. Petit moment de plaisir. Et en prime, un sourire à chaque fois que j’ouvre mon carnet !

Hier, j’ai fait une recette que j’avais sauvegardée depuis… ouf… Novembre, Décembre ? Un délicieux Tofu du général Tso. Les ingrédients ont été doublés car ici, on mange bien, et on mange beaucoup o^.^o Eh bien, c’était dé-li-cieux ! On s’est régalés. Miam ! Une recette facile, des ingrédients faciles à trouver et plus ou moins toujours à la maison, je la garde en tête et prévois de la refaire dès que j’en aurai envie.

Enfin, un autre petit projet que je repoussais depuis des années. Si facile, pourtant ! Préparer une pâte à lait d’or pour des matins chauds et ensoleillés en plein hiver. Du curcuma en poudre, du gingembre frais, du poivre noir… Le résultat était surprenamment bon ! Très à la mode en ce moment, on en entend parler partout. Les articles de blog fleurissent à ce sujet, et tout le monde en chante les vertus ! Par contre… personne ne m’a prévenue qu’on allait sentir le curry jusqu’à la fin de la journée !? Je suis allée faire mon yoga juste après, et à la fin de la séance j’avais l’impression d’être au restau indien ^^’ J’ai failli le cacher à mon chéri, un peu honte, la peur qu’il ne me laisse plus jamais y retoucher… Et puis finalement, je lui ai dit et c’était le début d’une belle crise de fous rires.

Vous voyez, ces petits instants. Oui, ceux-là. Exactement ceux-là. ❤

Automne, Dans mon bento

Bento d’Automne en plein Hiver #2

Eh oui, je continue de barrer quelques tâches de ma liste imaginaire (mais si, tu sais, celle qui attend patiemment que tu lui accordes le temps qu’elle mérite, celle qui prend juste assez de la place dans ta tête pour y flotter constamment, mais pas encore assez pour que tu réalises les tâches qui y sont gravées…) en publiant cet article.

Ce bento, j’en étais pourtant si fière ! Saisonnier, joli, bon, réconfortant et si… délicat ! Un lit de riz blanc, un mijoté d’aubergines réconfortant à souhait, quelques morceaux de concombres revenus à la sauce hoisin, et ces petites feuilles qui tombent et volent au vent de l’Automne.

Cuisiner saisonnier me fait toujours tellement plaisir, et pourtant, je ne le fais jamais assez. J’ai plein d’idées, et au final, je m’embrouille et, comme les tâches de cette liste imaginaire, les recettes restent dans un coin de ma tête et mes carnets, non réalisées ! Je publie donc ce bento pour me rappeler que c’est possible. Que saisonnier ne rime pas avec contrainte, avec durées interminables, et complications. Que ça peut être facile et joli. Et faire chaud au coeur. D’ailleurs, en écrivant ces mots, je me dis qu’il serait peut-être une bonne idée, pour un article 3x par an, de faire une petite liste des recettes qu’il faut que je teste. Et si je devais en faire une là, maintenant, pour la fin de l’hiver ? Une soupe de butternut, les petites crèmes à l’amande & fleur d’oranger de Mango&Salt, les pommes au four de Friendly-Beauty, un plat de panais et carottes rôtis au four … l’inspiration me vient déjà. Eh bien, je dis oui ! Oui, oui, et encore oui. 🙂

bento d'automne avec feuilles en nori et oeufs durs - riz légumes réconfortant

Dans mon bento :

  • Riz blanc
  • Mijoté d’aubergines à l’asiatique (tellement facile et rapide ! et tellement bon !)
  • Un oeuf dur coupé en deux
  • Quelques morceaux de concombres revenus à la sauce hoisin, et saupoudrés de graines de sésames grillées
Automne, Charaben, Dans mon bento

Bento d’Automne en plein hiver

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, j’ai un nouveau bento à vous montrer !

Alors celui-ci, c’est marrant, car je l’ai fait il y a deeeeees années. En 2013, il me semble bien ! Il y a plus de 3 ans déjà, vous vous rendez compte ? ^^ Moi, pas ! Quand je pense que je vivais encore à Marseille, et que j’ai depuis fait Paris, puis Sofia en Bulgarie, et maintenant Dundee en Ecosse… A chaque automne je pense à vous le poster, puis la vie fait son chemin et puis … il reste là, rangé dans mes fichiers, et je me dis “bah, l’année prochaine, quand l’automne viendra”. Mais je le trouve si mignon ! Du coup voilà, on est mi-Janvier (oui, pour vous dire à quel point je suis en retard, j’ai écrit cet article 3 ans après avoir fait le bento, mi-Janvier, puis j’ai mis un mois à le publier, mi-Février :D) mais je m’en fiche, je poste quand même mon petit bento d’automne. Et un autre le suivra tout bientôt o^.^o.

SONY DSC

 

Dans mon bento :

  • Un onigiri en forme de petit gland souriant, riz japonais, nori, mimolette et sésame blanc et noir
  • Quelques fleurets de brocoli
  • Une ou deux boulettes de viande avec du ketchup
  • Une grosse feuille de salade
  • Quelques quartiers de clémentine (eh oui, l’automne, c’est la saison et j’adore en manger plein à cette période ^^ !)

 

Voilà ! J’espère que mon petit bento vous plaira !

– Kelyrin

Non classé

Début de ce blog

Allez, on prend son courage à deux mains et on repart de zéro.

6 ans, 6 ans se sont écoulés depuis mon premier article sur Kelyrin-bento. Mon ancien blog, mon précieux, mon tout petit… Commencé sur over-blog, un soir d’ennui où je me sentais créative, je venais de découvrir l’univers des bento et j’avais envie de documenter mes progrès. Aujourd’hui, alors que j’essaie de me rappeler de ces débuts, je ne comprends même pas ce qui me motivais. La perspective de publier de jolies choses ? Que nenni, mes bento étaient hideux ! Les visites, les lecteurs ? Bah, je n’en avais aucun ! Mais ce blog me faisait plaisir, et article par article, je construisais mon petit monde, mon petit univers. Sans pression, sans artifice, sans SEO, sans tactique, sans aucun plan. Simplement, vivant l’instant présent.

C’est un peu ce que j’essaie de re-faire ici. Faire un nouveau départ, me détacher du passé et de tout ce qui a constitué ce que je pensais être mon identité.

Suivra qui voudra… en tout cas, moi, je me sens légère et, pour la première fois depuis longtemps, j’ai le sourire aux lèvres à l’idée de publier à nouveau.

Youpi !