Une tartine Minions pour un petit-dej mignon

L’autre jour, la petite fée création m’a gratouillé l’épaule et m’a dit « hey, Kelyrin, ça commence à faire longtemps que tu n’as rien créé ! Il est temps de remédier à ça ! ». Je lui ai répondu que je n’avais pas le temps, que de toute façon je n’avais pas l’inspiration, et que tout ça ça ne me menait à rien. Mais jour après jour, elle est revenue gratouiller et au bout d’un moment, ça m’a tellement démangée que je ne pouvais plus penser à quoi que ce soit d’autre : il fallait que je fabrique quelque chose ! Quelque chose de kawaii, quelque chose de mignon.

Je me suis couchée avec des idées plein la tête et ça m’a tellement apaisée que je me suis endormie sereine et enthousiaste à l’idée du lendemain.

Bien évidemment, le lendemain, l’angoisse de la page blanche était revenue me tenir compagnie. En plus je m’étais levée tard, en plus il fallait faire le ménage, en plus tout ce que je voulais faire nécessitait que je fasse des courses et il pleuvait et j’avais pas envie de sortir pour acheter des ingrédients. Mais la fée ne s’est pas laissé faire, elle a mis ses mains sur ses hanches en position Peter Pan et m’a défiée, du coin de l’oeil, de faire quelque chose de mignon quand même. C’est alors que j’ai réfléchi à tout ce que j’avais dans ma cuisine, rien de plus, et que je me suis retrouvée avec cette idée.

Des toasts Minions pour un petit déjeuner Mignon

SONY DSC

Finalement, ce dont vous aurez besoin, ce n’est pas compliqué !

  • Des tranches de pain à griller
  • Une banane
  • Une délicieuse pâte au chocolat à déguster sans culpabiliser (parce que c’est bon de se faire plaisir !) –> Délicieuse et partie d’une totale improvisation, rendez-vous sur la vidéo pour voir comment je l’ai réalisée !
  • Une fourchette ou une cure-dent pour dessiner

Et-c’est-tout !!! Oh punaise, j’ai la voix d’Amélie d’a-vos-baguettes dans la tête 🙂

Bref, je vous laisse avec le tuto (cliquez ici) et les photos, et vous dis à très bientôt pour un nouveau bento 🙂

SONY DSC

Hahah ! Bon, j’avoue, c’est pas ce qu’il y a de plus ressemblant mais vous me pardonnez, hein, c’est l’intention qui compte ?

minion transparent

 

◀ Pour voir mon dernier tuto Bento, clique ici

La quête de l’Appartement Parfait – #2, La Cuisine : 3 exigences à avoir pour sa cuisine de rêve

Bonjour les amis ! Me voici de nouveau pour le petit numéro 2 de la série « La quête de l’Appartement parfait » (L’épisode 1 est ici !). J’ai reçu des commentaires super chouettes sur le précédent article, merci beaucoup ça m’a fait plaisir ! 🙂 Je passe maintenant à la deuxième pièce du puzzle, la cuisine. Vous allez vous en rendre compte, pour moi l’Appartement Parfait, c’est un peu la cuisine parfaite. Eh oui, c’est là que tout se décide !

Avec ma passion grandissante pour la cuisine, je me suis aperçue que c’est dans cette pièce de la maison que j’ai le plus d' »exigences ». Car une chambre on y dort, un salon on s’y repose où on y traîne, parfois on y travaille… mais la cuisine, à mon sens, c’est là qu’on a besoin du plus de rangement, de la meilleure organisation possible, c’est là qu’on cuisine, qu’on vit, qu’on prépare ce qu’on va manger, 3, 4 fois par jour, parfois plus. Il me semble donc tout naturel que la cuisine soit l’endroit que je regarde en premier, et qui détermine si oui ou non l’appartement m’intéresse. Sans plus attendre, voici mes attentes et espoirs !

♡♡

Une cuisine ouverte sur le salon ❤

cuisine ouverte

Ref image

Alors ça, c’est devenu mon grand must. Je me souviens dans mon premier appartement, un tout petit mini 18m carrés au centre de Marseille, j’avais un « coin cuisine » dans la pièce à vivre (salon, chambre et bureau à la fois, bref, un espace carré où j’avais mon bureau et mon lit – même pas convertible, le lit !) et je me disais « mais non, c’est trop le bordel, plus jamais, plus jamais », je veux une cuisine avec 4 murs, et une porte. Eh bien… 6 ans plus tard, j’ai changé d’avis ! Pourquoi une cuisine ouverte, me direz-vous ?

  • Parce qu’une cuisine ouverte, ça veut dire une cuisine chauffée.

J’adore cuisiner, mais la perspective d’aller cuisiner dans un environnement froid, c’est assez pour me faire préférer rester dans le lit, au chaud sous ma couette. Eh oui, je suis une vraie frileuse. Je suis en pull lorsque tout le monde a chaud en t-shirt, et le froid, c’est vraiment la pire des choses pour ma motivation/mon énergie : lorsqu’il fait froid, je n’aime pas me doucher, je n’aime pas cuisiner, je n’aime pas sortir le chien, je n’aime pas faire du sport, tout ça parce qu’au début, il va falloir que j’affronte cette sensation que je déteste tant. Bref ! L’avantage d’une cuisine ouverte, c’est qu’elle est ouverte sur le salon, la pièce à vivre, la pièce habituellement chauffée. Que le chauffage du salon participe à chauffer la cuisine, et que les muffins qui sortent du four participent à chauffer le salon. La boucle est bouclée, mes petits petons ont moins à geler. ❤

  • Parce qu’une cuisine ouverte, c’est un pied de nez à la solitude.

Une autre chose qui me tient à l’écart de ma cuisine alors que j’adore y préparer de bons petits plats, c’est l’idée d’y être seule. Eh oui, je suis comme ça, moi. Je n’aime pas être loin des gens que j’aime. Et être dans la cuisine alors que l’être aimé est dans le salon, c’est déjà trop pour moi (sourire). Alors dans mon Appartement Idéal, j’imagine le Chéri en train de bosser sur son ordi dans le salon, moi qui bosse sur mes recettes dans la cuisine ouverte, une parole échangée ici et là, un petit regard et sourire complices une fois de temps en temps. La chose vaut aussi lorsque je reçois des invités, quel bonheur de pouvoir interagir avec eux lorsqu’on prépare le dîner ! 🙂

 

Du rangement !

cuisine rangement

Ref image

Sans hésitation, ce qu’il me faudrait, dans la cuisine parfaite, c’est tout un tas de rangement.

Eh oui, les ustensiles et boîtes à bento, ça s’accumule vite ! J’essaie de rester assez minimaliste dans le choix de mes achats (bientôt, je vous ferai un article spécialement sur ça), ça, c’est sûr. Mais quand c’est notre passion, qu’on aime découvrir, essayer, c’est sûr qu’on a parfois envie de craquer sur des machines, des ustensiles, des gadgets.

Par ailleurs, explorant la cuisine du monde (Japonaise, chinoise, vietnamienne, italienne, française, américaine et maintenant coréenne, pour ne citer que celles qui m’attirent le plus), je me retrouve à vite avoir BEAUCOUP d’ingrédients. Je m’explique : pour chaque cuisine, il y a les indispensables. Exemple, je viens d’attaquer la cuisine coréenne et boum, c’est Kimchi, pâte de piment, piment en flocons, pâte de haricot noir fermentée, qui entrent dans ma cuisine. Et ça, ce n’est que le minimum syndical ! Alors vous imaginez tous les ingrédients que j’ai ! Mais je n’ai pas envie de me limiter là dessus, ça me fait plaisir. Du moment que je finis tout et ne laisse rien traîner jusqu’à péremption, je ne m’en veux pas. Mais du coup, ça fait beaucoup de choses à stocker, et pour ça, rangement, rangement, rangement.

Mon rêve de toujours, avoir des étagères remplies et remplies de bocaux. Du 100% bocal, visible et accessible. Ouaouh ! (Si vous voulez voir mes débuts en la matière, RDV ici ! :))

jars zero waste

Ref image

Du bon matériel

kitchen appliances

Ref image

Aux bons ouvriers, les bons outils. Alors oui, oui, on peut faire des choses géniales sans. Bien sûr. Mais je suis tout de même de l’avis que si on peut se faciliter la vie, c’est mieux. Et faire en sorte qu’on a les meilleurs outils possible a disposition, ça peut tout changer !

  • Un four digne de ce nom

Prenons l’exemple du four. Cela fait 2 ans que je vis avec de vieux fours imprécis (sur celui-ci, y’a qu’une façon de faire, on le met systématiquement au maximum et on prééééévoit environ 180 degrés. Non. Pas d’autre option) : eh bien autant vous dire que je pâtisse bien moins ! J’adorais faire des gâteaux, des pizzas, des tartes… bouarf, maintenant, je ne fais que le strict minimum. Si la recette nécessite une certaine précision, je la zappe. Pareil pour le four que j’avais à Sofia, mini-four sous une gazinière des années 50 (oui, oui) : 3 températures de cuisson : léger, moyen, fort. Alors autant vous le dire, dans mon prochain appart, je veux un four mo-derne ! 🙂

  • Un frigo qui ne congèle pas, un vrai congel

Pareil que pour le four ! Un mini frigo avec un compartiment congel, pour le meal-prep, l’organisation tout ça tout ça, c’est pas l’idéal. Je rêve d’un graaaaaand frigidaire, où je peux stocker mes préparations, cuisiner beaucoup de fait-maison, préparer des repas à l’avance pour la semaine. D’un congélateur où je peux ranger des fruits, légumes, cookies et pâtes à pizza prêts à l’emploi (découpés et réalisés soigneusement avec mes propres petites mains !). Oooh, le rêve le rêve le rêve ! ❤

  • L’évier

Alors là, le must du must pour moi, même si je n’en ai jamais eu, c’est l’évier au robinet / mitigeur avec Douchette orientable. Pas grand chose à dire là dessus, si ce n’est imaginer la facilité avec laquelle on peut nettoyer sa vaisselle ! Et pas que la vaisselle, la grille de la hotte, les compartiments du frigo, la plaque du micro-ondes. Travaillant dans un restau et devant nettoyer les parties détachables de la machine à café tous les soirs où je travaille, dans un mini évier non mobile, je vous dis pas à quel vitesse ce fantasme grandit dans ma petite tête. (rires)

robinet orientable

Ref photo

 

Voilà voilà ! J’espère que cet article vous aura plus et que vous aurez plu y trouver un peu plus d’inspirations. Et vous, quelle est votre pièce la plus importante dans votre appart ? La cuisine compte beaucoup pour vous ? En tout cas, j’ai complètement craqué sur la cuisine d’un des appartements qui nous a tapé dans l’oeil : bois + carrelage rouge sur le mur, ouverte sur le salon avec une table et 4 chaises, moderne, un frigo plein-pied, du rangement en veux-tu en voilà. L’agence immobilière ne répond pas, grrr ! Allez, je vous laisse et m’en vais insister. J’ai d’ailleurs deux visites qui m’attendent d’ici même pas une heure. Des bisous !

 

SaveSave

SaveSave

La quête de l’Appartement Parfait – #1, L’Entrée (Le Genkan Japonais)

Bonjour ! Aujourd’hui, c’est lundi matin. Réveillée à 8h30 alors que le Chéri partait pour le travail, j’ai eu le temps de me lever, faire 30 minutes de yoga (miam !), méditer un peu, sortir mon loulou, ranger le salon, passer l’aspirateur partout partout dans la chambre (eh oui, la mue du Printemps d’un croisé Husky, c’est quelque chose…), préparer un petit déjeuner, le manger en écoutant le concerto pour violon de Tchaikovsky, et me mettre à mon bureau (oui, bon, me remettre dans le lit parce que c’est là que je travaille le mieux 🙂 ahah).

Et ce matin, c’est d’appartement que je veux vous parler. Avec le Chéri, on prévoit de changer d’appart. Lui est dans celui-ci depuis deux ans, moi je l’y ai rejoint il y a 6 mois. Mais, même si j’adore cet appart qui m’a accueillie avec bienveillance et amour (oui, j’accorde des sentiments aux endroits… étrange? même pas honte !), nous sentons qu’il est temps de tourner la page et de trouver quelque chose qui nous convient mieux. Mais qu’est-ce qui nous conviendrait mieux, au juste ? Voici une liste d’articles qui viendront, pièce par pièce, assembler le puzzle de l’Appartement Parfait. On commence par la première, l’entrée 🙂

Le Genkan

 

genkan montage

Ref photo 1 Ref photo 2

Mon grand rêve, que je n’ai réussi à trouver dans aucun des appartements que j’ai eus, c’est l’équivalent d’un Genkan japonais. Un espace dédié à l’entrée dans le logement, mais également à la sortie vers l’extérieur. Un saas un peu zen où on fait la transition.

Le genkan (玄関, littéralement « porte de la connaissance profonde ») est un vestibule à l’entrée des logements, des temples bouddhistes japonais ou d’autres bâtiments dans lequel on retire ses chaussures. – Wikipedia

D’un point de vue spirituel, c’est le moment de ritualiser l’entrée et la sortie, de marquer la différence entre intérieur et extérieur. C’est le symbole de l’entrée dans le sanctuaire, le nid, lieu sacré. J’aime cette idée. D’un point de vue pratique, il y a beaucoup à gagner ! J’ai toujours eu du mal à me créer un petit rituel d’entrée et de sortie : un monticule de chaussures, manteaux et sacs empilés les uns sur les autres, visible depuis le salon… un minuscule meuble de rangement qui déborde… tickets de caisse, clefs, papiers, brochures… Bref, le bordel que je ramène de dehors me suit dedans.

Tandis qu’un Genkan, c’est un espace agencé spécialement pour ça. Les pantoufles sont alignées contre la marche, des meubles de rangement sont prévus, la démarcation verticale permet vraiment de séparer les espaces, réaffirmant ainsi leur(s) fonction(s). J’imagine, dans le mien, un grand miroir qui me permettrait de jeter un dernier coup d’oeil à ma tenue avant de sortir (mais oui mais oui, j’ai pensé au « Selfie OOTD » !). Un petit panier avec des pantoufles toutes douces pour les invités (référence à ma Pris d’amour qui a des pantoufles de couleurs différentes pour tous ses amis !). Une ou deux plantes pour égayer l’espace, quelques objets de décoration soigneusement choisis et qui apportent de la joie chaque fois qu’on les voit, et même un « rectangle de galets » pour y déposer les bottes de pluie trempées ou pleines de neige. Ca fait rêver, non ? 🙂 Pour moi, oui ! ❤

J’imagine la séquence d’entrée dans l’appart…

  • Entrée
  • Je m’assois sur le petit banc prévu à cet effet
  • J’enlève mes chaussures
  • Je glisse mes chaussures dans le meuble de rangement, ou je les laisse là si elles sont mouillées / si je vais les réutiliser bientôt
  • J’enlève mon manteau et le mets dans le placard, accroche écharpe et/ou chapeau
  • Je pose tout ce que j’ai à poser : mes clefs, mon parapluie si besoin, je vide mes poches etc.
  • Mes petites pantoufles m’attendent gentiment dans le coin, je les enfile et entre dans l’appartement.

Puis la séquence de sortie … 

  • Je me suis préparée et habillée dans la chambre, où j’ai décidé de ma tenue devant le miroir
  • Je me dirige vers le genkan, et choisis les chaussures et le manteau que je vais porter.
  • Je les enfile et re-teste ma tenue, cette fois ci complète, devant le miroir de l’entrée. Ainsi, pas de chaussures à l’intérieur et je ne salis pas le sol de ma chambre à faire des allers retours pour voir si l’ensemble est cohérent.
  • J’attrape mes clefs, mon sac, et je sors, prête à explorer le monde.

 

Voilà, je vous retrouve bientôt pour la suite de cette série, où j’attaquerai la prochaine pièce de mon Appartement Parfait ! 🙂 J’espère qu’elle vous plait ! Vous avez une entrée, vous, chez vous ? Elle est comment ?

 

light genkan + pantoufles invités entrée

Ref photo 1, Ref photo 2