Être bien

Mai 2017 – Favoris et routine du matin

Mon tout premier article Lifestyle sur ce blog ! Comme je l’ai écrit dans ma description, j’avais depuis longtemps envie de diversifier mes horizons et c’est une des raisons pour laquelle j’ai décidé de tout recommencer, ici. Je profite qu’il n’y ait pas encore beaucoup de monde pour céder à mes envies et rester moi-même ! Non, pas de « ligne éditoriale », pas de « niche », pas de « fil directeur », juste, simplement, des envies !

C’est donc avec grand plaisir que je vais vous parler aujourd’hui de mes favoris du mois. Des choses à écouter, des choses à goûter, un peu de tout. Au menu : comment je prends soin de moi dès le réveil, et comment ma bonne humeur me suit toute la journée !

MON ÂME ENTEND – Les méditations de la chaîne Ginkgo Ateliers

Je ne sais pas pourquoi, je n’arrive jamais à me rappeler de l’orthographe du nom de la chaîne. Gingko, Ginkgo, je me mélange les pinceaux tous les matins ! ^^ »

La méditation, j’ai commencé il y a maintenant quelques années. Ma pratique est un peu « on »/ »off », je ne prends pas toujours le temps de m’accorder cette petite pause et m’arrête parfois pendant de longs mois. Mais à chaque fois que je m’y remets, ce n’est que du plaisir.

Découverte l’été dernier, cette chaîne a été un vrai coup de coeur. Une pépite d’or, un petit nuage de détente. La musique et la voix sont toujours la même, j’aime la sérénité et le calme qui émanent de cette personne, j’aime aussi que les petits bruits du quotidien soient gardés. Parfois on entend une petite vibration de téléphone, parfois quelqu’un qui ouvre la porte. C’est frais, et ancré dans le moment, dans le réel ! J’ai aussi aimé les sujets abordés : peu importe son humeur, on peut trouver son bonheur. Il y a les méditations guidées, les visualisations, les relaxations … grâce aux playlists bien agencées, il est simple de s’orienter par thème : « estime de soi », « méditations pour ceux qui réfléchissent trop », « pardon, amour, gratitude »… J’ai envie de toutes vous les citer, mais je vais simplement vous inviter à cliquer ici, pour aller découvrir vous-mêmes.

 

MES YEUX S’Y POSENT – La bougie

Le deuxième allié de mes méditations récentes, c’est ma bougie. Non non, pas une bougie-bio-a-la-cire-de-soja-a-fragrance-naturelle-qui-est-bonne-pour-la-terre-et-pour-le-corps. Niveau budget, je ne suis pas encore là. Non, juste, une petite bougie. Tout ce qu’il y a de plus banal.

Je l’allume le matin, après que le chéri soit parti pour le travail. Moi, je travaille de nuit, alors j’ai mes matins. Je reste dans le lit, au chaud sous ma couette, stores à moitié clos. Une fois ma bougie allumée, je fais ma méditation. Beaucoup encouragent à se lever d’un coup, ouvrir les rideaux, ouvrir la fenêtre, prendre une douche froide pour se réveiller. Moi, j’aime ce petit rituel de transition que je me suis fait. Un petit moment de douceur, de confort, je reste dans ma bulle un petit peu plus longtemps. C’est mon petit moment de plaisir, rien qu’à moi.

SONY DSC
Bougie Berry Cocktail, par SPAAS

 

A L’OREILLE – Les écouteurs Bluetooth Aukey

Une fois ma méditation terminée, je mets mes écouteurs à l’oreille et écoute soit une conférence, soit un audiobook pendant que je range la chambre et fais un peu de ménage.

Les corvées et moi, on n’a jamais fait bon ménage. Ce n’est pas que je n’aime pas, mais j’ai toujours l’impression de perdre mon temps. Je les ai longtemps faites en musique, mais je ne savais jamais quelle musique choisir et ça me faisait perdre un temps fou. Depuis que j’ai découvert les audio-book et que je les ai couplés à mon petit moment rangement du matin, je revis ! Pour cela, j’utilise les écouteurs de mon chéri, qu’il m’a gentiment passés lorsque je me plaignais des enceintes de mon ordinateur ruinées et de mes écouteurs « pas-assez-forts-et-le-fil-ça-m’énerve-parce-que-je-finis-toujours-par-le-coincer-quelque-part-et-en-un-mouvement-VLAM-le-tel-valdingue-parterre ». Je voulais m’en acheter depuis longtemps, des écouteurs Bluetooth, mais je pensais que pour avoir un produit de qualité il faudrait que j’y mette une fortune. Le chéri m’a donc dit : « écoute, essaie ceux là, vois ce que ça donne, s’ils te plaisent tu continues avec, sinon on réfléchit à t’en prendre des nouveaux ». Eh bien, je me suis très vite rendue compte que la qualité était aussi bonne que ce que le prix est doux ! 🙂 Vraiment, j’en suis super satisfaite (le lien pour ceux que ça intéresse : AUKEY Oreillette Bluetooth 4.1 Sport Casque Stéréo Écouteurs intra-auriculaires résistant sueur avec microphone pour iPhone, iPad, HTC, Samsung, iOS et Android Smartphones). Je les allume, active le Bluetooth sur mon mobile, et hop, c’est parti pour une ou deux heures de ménage. Ce que je viens de finir d’écouter ? You are a badass de Jen Sincero (En VO) : un vrai coup de peps, ce bouquin. Un concentré de positivité et coups de pieds aux fesses. De quoi se motiver et se mettre de bonne humeur pour  toute la journée !

Pour voir l’article et les avis clients, cliquez sur l’image

 

PAPILLES EN EMOI – Deux mois sans sucres

Il y a environ deux mois et demi, j’ai pris une décision un peu folle : me passer de sucre pendant 2 mois. L’année dernière à Sofia, j’allais bosser tous les jours dans un bureau avec une équipe de plus de 200 personnes. 200 personnes, ça fait beaucoup d’anniversaires, de « jour de nom », de mariages, de réussite d’examens ou de permis de conduire à fêter. La tradition, là bas, étant d’apporter des bonbons, chocolats et sucreries à partager avec toute l’équipe, autant vous dire qu’avec mon absence de contrôle d’impulsions (surtout avec la nourriture !), non seulement j’ai pris 3 kg mais en plus je me suis rendue accro au sucre. Je n’ai jamais été un vrai bec sucré. Mais là, ça a changé et je me suis surprise à vouloir du sucre plusieurs fois dans la journée, encore, toujours, encore plus. Ca allait jusqu’à 3 barres/desserts sucrés par jour, et je savais qu’il fallait que je dise stop ! J’ai donc lentement mais sûrement laissé germer cette graine d’un défi zéro sucre. Par sucre, j’entendais quoi ? Tous les « sucrants » : sucre blanc, sucre roux, miel, sirop d’agave, sirop d’érable… Les sucres lents, les fruits, c’était OK. Pour la durée, j’ai choisi deux mois. Les mois d’Avril et de Mai, ça me semblait l’idéal.

Ce petit défi a été une révélation, et c’est pour cela que j’ai décidé d’en parler dans ce nouvel article. J’ai réajusté mes papilles, et découvert de nouvelles façon de cuisiner. Smoothies délicieux, beurre d’amande et fruits, muffins avec ZERO sucres ajoutés (que le sucre des fruits !) … Je vous laisse juger ! Au fait, est-ce que cela vous intéresserait que je fasse un article spécialement sur ce challenge ?

Voilà voilà ! Je pense que c’est un bon début pour mon premier article favoris du mois. Cet article m’a pris trois heures, je n’arrive même pas à y croire. Je pense qu’il va falloir que je m’habitue, et j’espère que ça viendra avec l’habitude ! Il est assez long cet article, je me demande si j’aurais pu présenter plus de choses en en disant moins sur chacune. Bref, comme d’hab, j’ai l’impression de parler trop . Est-ce que je parle trop ?

Et vous, qu’est-ce que vous avez aimé manger, écouter, lire ces derniers temps ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Être bien

Ces jolis moments – 1

Régulièrement, ou du moins je l’aimerais, j’essaie de faire des petites choses qui me font plaisir. Des choses qui me réchauffent le coeur, des choses qui réchauffent le coeur de certains. Petites recettes, petits dessins, petits projets… Et comme je suis un peu bizarre (le syndrome de la blogueuse, sûrement), j’ai cette étrange impression de ne pas les avoir « faites » si je ne les documente pas quelque part. Curieux, non ?

Sans mise en scène, sans belle photo, sans temps, sans retouches, sans article, sans publication… c’est comme si la valeur de ces moments s’étouffait. Et j’oublie que ma vie, finalement, en est remplie. Surtout lorsque je les autorise à enchanter mon quotidien.

Toujours dans cette thématique de prendre du temps pour moi, de prendre soin de mon corps, de mon esprit, de ma petite vie, j’ai eu l’idée de (me re)trouver (dans) un juste milieu et de poster, une fois de temps en temps, une petite collection de ces « lumières » de la semaine. Ces petits instants, rien de grand, rien qui ne mérite forcément un article à soi même, des photos avec mon vieil iPhone à l’objectif tout sali et encombré, sans mise en scène, sans principes de photo culinaire, surexposées, sous exposées, sans fond, sans composition… mais avec de l’amour, avec de la joie, avec des sourires et du plaisir, avec de la couleur, et de la tendresse.

 

 

On est aujourd’hui dimanche, et cette semaine, il y a eu plusieurs choses à fêter. Aujourd’hui, je fête un mois depuis mon premier réveil ici, à Dundee, dans les bras de mon chéri. J’ai aussi enfin pris ma recherche d’emploi en main, et ai travaillé sur au moins une candidature par jour.

Je suis allée dans ce petit magasin de fruits et légumes qui me faisait de l’oeil depuis un moment. Un magasin tout petit, tout joli, qui propose un « panier soupe » hebdomadaire. Les ingrédients sont tous réunis dans un petit sac en papier, et la recette agrafée dessus. Cette semaine ? Un délicieux velouté d’onions et ail, potiron, carotte, délicatement parfumé par un bouillon végétal naturel et réchauffé par un morceau de gingembre. Un vrai régal, tellement de douceur ! Chéri a adoré, et je pense que c’est un bon début pour incorporer les soupes homemade de façon régulières à la maison.

Cette semaine, c’était également la semaine de la Saint Valentin ! Un doux moment passé à deux, à l’appart. Mon Chéri qui me prépare des pancakes chocolatées à base de patates douces (qu’il a fait l’effort d’acheter en vrac). Cacao pur, sirop d’érable, oeufs de poules élevées en plein air… Non seulement ces pancakes étaient délicieuses, mais de l’imaginer concevoir et préparer une recette adaptée à ma personnalité et envies du moment… Je me sens tellement chanceuse, touchée, et ne peux m’empêcher d’en être émue. Goûteuses, moelleuses à souhait, nous en avons eu pour quelques jours. A déguster devant un épisode de série avec de la chantilly et des morceaux de bananes en tranches, ou bien bouchée par bouchée volées sur le comptoir de la cuisine, tout au long de la journée (bien entendu, chiper toutes les parties avec le chocolat blanc fondu, et ne laisser que les morceaux sans).

Cette semaine, j’ai aussi dessiné. Un peu. Oh, ce n’est pas grand chose, trois fois rien, juste quelques légumes et fruits de saison sur mon Bullet Journal, qui me rappellent de profiter des cadeaux de la nature et me permettent d’orienter mes recettes du mois. Un peu de musique de fond (musique d’ambiance française, vive l’accordéon, hihi), un Chéri qui joue sur son ordi à côté, et tous mes feutres à disposition. Petit moment de plaisir. Et en prime, un sourire à chaque fois que j’ouvre mon carnet !

Hier, j’ai fait une recette que j’avais sauvegardée depuis… ouf… Novembre, Décembre ? Un délicieux Tofu du général Tso. Les ingrédients ont été doublés car ici, on mange bien, et on mange beaucoup o^.^o Eh bien, c’était dé-li-cieux ! On s’est régalés. Miam ! Une recette facile, des ingrédients faciles à trouver et plus ou moins toujours à la maison, je la garde en tête et prévois de la refaire dès que j’en aurai envie.

Enfin, un autre petit projet que je repoussais depuis des années. Si facile, pourtant ! Préparer une pâte à lait d’or pour des matins chauds et ensoleillés en plein hiver. Du curcuma en poudre, du gingembre frais, du poivre noir… Le résultat était surprenamment bon ! Très à la mode en ce moment, on en entend parler partout. Les articles de blog fleurissent à ce sujet, et tout le monde en chante les vertus ! Par contre… personne ne m’a prévenue qu’on allait sentir le curry jusqu’à la fin de la journée !? Je suis allée faire mon yoga juste après, et à la fin de la séance j’avais l’impression d’être au restau indien ^^’ J’ai failli le cacher à mon chéri, un peu honte, la peur qu’il ne me laisse plus jamais y retoucher… Et puis finalement, je lui ai dit et c’était le début d’une belle crise de fous rires.

Vous voyez, ces petits instants. Oui, ceux-là. Exactement ceux-là. ❤