Non classé

Bento Gudetama (Bento #3)

Ce soir, je vous présente un bento que j’avais trouvé tellement laid que je pensais ne jamais le poster.

Eh oui, reprendre la confection de Food Art après plus d’un an d’arrêt, ce n’est pas évident ! On s’attend à retrouver un minimum de niveau, mais la nourriture c’est comme toutes les activités, quand on ne pratique pas, on perd notre dextérité… Bref ! Je pense qu’il faudra juste que je me fasse à l’idée de retomber un peu plus bas, mais je me dis qu’en pratiquant et pratiquant ça reviendra ! 🙂 Il faut juste que j’accepte de m’y remettre et que je m’autorise à ne pas faire d’oeuvres d’art à chaque fois (punaise, quand je compare avec mon bento Vulpix par exemple, c’est dur … ^^’).

Et en même temps, hier en retrouvant ma carte SD, je suis tombée sur celui-ci, que j’ai fait à Sofia, il y a de cela 1 ou 2 mois. Et finalement, bah je ne sais pas, lui qui m’avait semblé être un échec cuisant, si laid, siiiiiii laid, eh bien, je lui ai trouvé un petit charme ! ^^’ Hihi, peut être (sûrement) qu’il est si laid que ça le rend marrant. Et puis il faut dire que s’il y a bien un personnage qui s’y prête, c’est Gudetama 😀

Gudetama, il ne m’a pas fait trop d’effet au départ (contrairement à ma copine Pris qui en est tombée amoureuse au premier regard, n’est-ce pas ma Prisci :D). Mais je dois dire que petit à petit, j’ai commencé à le trouver mignon ! Bah, c’est sûrement l’identification au personnage. Un jaune d’oeuf qui adore dormir, et qui se passionne pour sa couette ? 😀 J’étais obligée de finir par l’aimer !

 

Dans mon bento :

  • Riz blanc
  • Gudetama : oeuf au plat et nori
  • Haricots verts
  • Saucisses découpées en fleurs
  • Fleur de fromage

Non classé

Début de ce blog

Allez, on prend son courage à deux mains et on repart de zéro.

6 ans, 6 ans se sont écoulés depuis mon premier article sur Kelyrin-bento. Mon ancien blog, mon précieux, mon tout petit… Commencé sur over-blog, un soir d’ennui où je me sentais créative, je venais de découvrir l’univers des bento et j’avais envie de documenter mes progrès. Aujourd’hui, alors que j’essaie de me rappeler de ces débuts, je ne comprends même pas ce qui me motivais. La perspective de publier de jolies choses ? Que nenni, mes bento étaient hideux ! Les visites, les lecteurs ? Bah, je n’en avais aucun ! Mais ce blog me faisait plaisir, et article par article, je construisais mon petit monde, mon petit univers. Sans pression, sans artifice, sans SEO, sans tactique, sans aucun plan. Simplement, vivant l’instant présent.

C’est un peu ce que j’essaie de re-faire ici. Faire un nouveau départ, me détacher du passé et de tout ce qui a constitué ce que je pensais être mon identité.

Suivra qui voudra… en tout cas, moi, je me sens légère et, pour la première fois depuis longtemps, j’ai le sourire aux lèvres à l’idée de publier à nouveau.

Youpi !